Blog|

Le Worodougou a pleinement compris l’importance du développement par le biais de l’union. Il a également réalisé qu’il est préférable de tirer parti d’un cadre de valeur, originaire d’une autre région, plutôt que de l’envier. À l’occasion du weekend pascal, l’élite des cadres du Worodougou a donc convié le ministre d’État Hamed Bakayoko, Député de Séguéla, à être le parrain de leur nouvelle structure. Dimanche, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur la place publique de Séguéla pour marquer ce nouveau départ. Souleymane Soumahoro, porte-parole des cadres, a déclaré à l’adresse du Député Hamed Bakayoko : « Votre nomination au gouvernement, votre succès aux élections législatives et vos actions en faveur du développement nous ont convaincus que vous êtes porteur d’une nouvelle dynamique, d’un esprit novateur, d’une vision différente propice à l’essor de la région. » Les cadres sont persuadés que Hamed Bakayoko, « fils vaillant et honorable du Worodougou », est un « modèle », un « symbole d’unité, de générosité et de partage ». Il aurait été déraisonnable de se priver d’une telle expertise et d’une telle personne ressource. « Nous avons donc décidé de vous inviter à Séguéla pour vous exprimer notre gratitude pour les projets déjà réalisés et à venir, mais surtout pour vous demander solennellement d’accepter d’être notre leader, Monsieur le ministre d’État. Tous les cadres réunis ici se reconnaissent en vous », a-t-il avoué. Après avoir félicité les cadres pour leur initiative, le ministre d’État a déclaré partager cet honneur avec son « aîné » Amadou Soumahoro, député de Séguéla sous-préfecture. « Avec le ministre Amadou Soumahoro, nous nous engageons à vous protéger, vous soutenir et vous promouvoir », a-t-il promis, sous les applaudissements du public. Pour lui, il s’agit d’une démarche tout à fait naturelle. « Nous sommes entrés en politique pour vous, a-t-il affirmé. Nous ne sommes pas vos dirigeants, mais plutôt vos serviteurs. » Le député de Séguéla s’est ensuite réjoui du soutien de son peuple dans son combat politique. « Séguéla a grandement contribué à l’élection du Président Alassane Ouattara », s’est-il félicité. Et celui-ci nous a rendu cette faveur en nommant de nombreux cadres parmi nous. Il est désormais de notre responsabilité de veiller à ce que le pouvoir et ses retombées atteignent notre région. À ce sujet, il se dit disponible pour Séguéla, « la terre de ses ancêtres ». Cependant, il met en garde en soulignant que « rien de grand ne peut être accompli dans le Worodougou sans l’union de ses fils et filles ». C’est pourquoi il demande à tous les cadres de se pardonner mutuellement « dans l’intérêt de la région ». Il estime d’ores

et déjà qu’un grand pas a été franchi lors des élections régionales. Les prétendants Bouaké Fofana, Issiaka Fofana et Diomandé Souleymane « se sont surpassés » pour former une liste d’union, dirigée par Bouaké Fofana. En compagnie d’Amadou Soumahoro, ils ont présenté les trois leaders de la liste à la population, les invitant à voter massivement pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close Search Window